A LA VÔTRE !

le chai
le chai
press to zoom
les vendanges
les vendanges
press to zoom
les vendanges
les vendanges
press to zoom
les vignes
les vignes
press to zoom
les vignes
les vignes
press to zoom
les vignes
les vignes
press to zoom
les vignes
les vignes
press to zoom
les vignes
les vignes
press to zoom
le chai
le chai
press to zoom
les vignes
les vignes
press to zoom
les vendanges
les vendanges
press to zoom
les vendanges
les vendanges
press to zoom

On entend partout les mêmes phrases :

- « C’est du vin bio ?

- non, c’est du vin naturel ! »

Pourquoi, le bio n’est donc pas naturel ?

Passons outre les érudits et autres experts de la plume ou de la critique qui expliqueront que tout vin est naturel puisque issue de la fermentation naturelle d’un fruit et allons à l’essentiel.

 « L’agriculture biologique est une méthode de production agricole qui se caractérise par l'absence d'usage de la chimie de synthèse (…)

Cette méthode affirme mieux respecter le vivant et les cycles naturels... » Wikipédia.

Jusque-là, rien qu’on ne sache déjà ! 

Aujourd'hui, nombre de viticulteurs travaillent en respect avec la nature. 

 Ils ne versent ni désherbant et/ou insecticide dans la terre et ne traitent les vignes que par des moyens naturels. 

 La différence se fait dans le chai.

Au vin naturel, ne sera ajouter aucune substance de la macération à  l'élevage et la mise en bouteille. Ni soufre ni sucre. Bref, du jus de raisin, rien que du jus de raisin)

Un vin naturel est donc un breuvage issu de vignes biologiques, dans lequel aucune levure n’est ajoutée.

Aucune correction d’acidité ni micro-oxydation ne sont autorisée.

Il ne contient que le SO2 naturellement créé lors de sa transformation.

 

Les lendemains de fêtes, votre tête et votre estomac vous remercieront !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

MACERATION CARBONIQUE

IMG_4224.JPG

Dès la vendange, le raisin est trié à la main et déposé, entier dans une cuve en acier, extrêmement propre, dans laquelle à été placé un plancher de châtaignier à quelques centimètres au dessus du fond.

 

Sur le dessus de la cuve, on recouvre de glace carbonique.

La cuve est ensuite fermée.

La macération carbonique s'effectue alors grâce aux levures indigènes, par saturation en CO2, puis la macération alcoolique.

Le jus du au poids du raisin est au fond de la cuve, sous le plateau de bois.Ce jus, dégage du CO2. La glace carbonique accélère le processus de production de CO2.

Elle varie de 5 jours au minimum pour les blancs à 21 jours pour les rouges.

IMG_4182.JPG
Ensuite, le vin est pressé et stocké dans des cuves en fibre où les enzymes  finissent la fermentation microbienne déclenchée par les levures et les bactéries lactiques.
Cette période varie suivant les années de 2 à 8 mois.
Le but est que les enzymes se nourrissent entièrement du sucre afin que le vin ne reparte passent fermentation après la mise en bouteille.
 

LE PIGEAGE

20141019_184158.jpg
Une autre méthode, consiste à égrapper le raisin et ne verser dans la cuve fibre que les fruits.

Le pigeage consiste à enfoncer régulièrement le chapeau (dessus) du marc dans le moût de raisin en fermentation.

 

Cette action a pour but de favoriser le contact des peaux de raisin avec le jus afin d’en extraire un maximum de composés (tannins entre autre…) présents dans le chapeau de marc.

Les pigeages se font généralement durant toute la période de fermentation, avec une fréquence plus ou moins régulière. La fréquence est de quelques fois par semaine à plusieurs fois par jour.