L'HISTOIRE DU VIN NATUREL

Qu'appelle-t-on

"vin naturel" ?

Il s'agit d'un breuvage issu des vignes biologiques (aucun produit chimique n'est toléré), vendangées à la main et dans lequel, au chai, aucune levure n'est ajoutée.

De plus, aucune chaptalisation (ajout de sucre) aucune correction d'acidité, ni micro-oxydation (apport d'oxygène supplémentaire), ne sont autorisés.

La plupart des vins natures sont non filtrés, (clarification des vins) non collés (ajout de protéines pour sédimenter les particules).

A l'idéal, il ne comporte aucun soufre ajouté. Il peut, cependant, contenir du SO2 naturellement.

En effet, lors de sa transformation, le vin en cré.

received_2970095886605192.jpeg

LES MAÎTRES DU CHAI

On ne peut pas parler du vin naturel sans nommer Jules CHAUVET (1907-1989), vigneron, grand connaisseur du terroir et surtout passionné de chimie et de biologie. Ses recherches, faites avec Jacques NEAUPORT, oeunologue, sur les levures, la fermentation malolactique ont permis au vin naturel d'évolué et d'être reconnu.

 

Le vrai retour au vin nature date des années 80. Avec le soutien de Jules CHAUVET et Jacques NEAUPORT, Marcel LAPIERRE (1950-2010) vigneron dans le Beaujolais, a redécouvert l'importance du labour de vignes et le rôle des levures indigènes dans la genèse de l'arôme des vins fins.

 

A partir de ce moment, il fait des émules. Marcel LAPIERRE, donne. Il explique, aide, soutien tout vigneron qui s'intéresse.

 

D'autres précurseurs feront de même, mais ces deux personnages sont les références de tout vigneron naturel.

 

Aujourd'hui, la culture biologique concerne  112 057 hectares de vignes, soit 14% des vignes françaises sont cultivées en bio du vignoble.

 

Pour comparaison, en 2010, 22 000 hectares de vignes biologiquement cultivées, soit 2,6%.

vignes bio.jpeg

L' HISTOIRE DE "A LA VÔTRE"

450 x 450.jpg

2010 : 

L'aventure vinicole a vu le jour en Juillet, suite a une reconversion professionnelle.

Au départ, 3,40 hectares ont été loués. Petite surface, certes, mais de quoi apprendre correctement le métier.

Depuis toujours, la totalité de la vendange est consacrée au négoce.

 

2013 :

L'entreprise individuelle fleurit et devient une SASU.

L'acquisition d'une cave a permis de laisser vieillir les crus.

 

2019 : 

Achat de 11 Ha de vignes.

L'entreprise déménage de Savigny en Véron à Chatillon sur cher.

Laurent LEBLED

Laurent LEBLED travaillait dans le commerce du bois. D'abord acheteur, principalement de feuillus, il décide de  se concentrer sur le bois sans traitement et ouvre un commerce.

 

C'est ainsi qu'il fait la connaissance de vignerons naturels à la recherche de ce genre de bois. Il rencontre ainsi, Sébastien BOBINET, Patrick CORBINEAU, Olivier COUSIN pour ne citer qu'eux.

Il est attiré par ce rapport à la nature et se lie avec Sébastien BOBINET. Sébastien et Bernard PONTONNIER le conseillent sur sa première cuvée : ON EST SU'L SABLE (Cabernet Franc).

Après cela, Laurent continue en solitaire. Il écoute, il apprend de ses erreurs, crée des cuvées... la machine est en route.

Sa première cuvée est le CA C'EST BON (Gamay)

Depuis lors,  il n'a de cesse de créer de nouvelles cuvées et forme avec plaisir de  nouvelles personnes  passionnées.